Partagez

Plus rien au bout du stylo
Le crayon fait grise mine
Le clavier n’imagine plus les mots
La plume fatiguée crie famine
L’interligne saute dans le vide
Le stress littéraire gagne du terrain
Les lignes n’affichent plus que leurs rides
La vague déferlante a balayée les beaux mots dans le lointain
Emportant les couleurs du feutre pourtant si agile
Le bloc-notes s’allège et ne reconnaît plus son destin
Où est donc passé l’écriture de tes mimiques subtiles
Le taille crayon part en vacances, se fait la malle
Déambule sous la quiétude des jours libérés
Ivre d’insouciance , avide de pensées joviales
Sur la trame de la vie qui s’enfuit vers des instants plus légers
L’inspiration pourtant si débordante a foutu le camp
Surgira t-elle à nouveau sous le feu intérieur qui m’habite
Lorsque mon âme imprégnée de tous ces ressentis brûlants
Voudrait tant à nouveau exprimer mes émotions, sans prendre la fuite !

Copyright 2016
Martine BES
25/09/2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.85 sur 40 votes