Partagez

Non, je ne suis pas mort,
Je vis encore,
Sous les cendres de mon corps.
Il suffit d’un petit vent
Pour que la flamme
Ravive mes sentiments,
Pour que mon âme
Apaise mon drame
Et chasse de mon sort
Cette vilaine mort
Qui veut dévorer
Tout mon corps
Et même mon néant.
Je suis né de ce feu
Qui me brûle peu à peu.
Et cette chaleur,
C’est dans mon cœur
Que je la ressens.
Je veux quitter mon corps.
Je veux redevenir enfant,
Redécouvrir le monde
En remontant le temps.
Non, je ne suis pas mort.
Je vivrai encore cent ans.
Que ce vent souffle alors,
Encore et encore,
Pour que ma vie redevienne
Comme avant.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.7 sur 27 votes