Partagez

Si vous passez par là, regardez l’horizon,
Vous verrez des vallées aussi vertes que belles,
Où des rivières sauvages se moquent des saisons
Et s’écoulent au milieu de fleurs irréelles.

Vous verrez des montagnes aussi blanches que hautes
Où le ciel se pose pour attendre la nuit,
Ne cherchez pas d’erreurs, ne cherchez pas de fautes,
Ce sont bien des étoiles qui se posent sans bruit.

Vous verrez des forêts au charme magnifique,
Elles s’étendent au néant à en perdre la vue,
Vous croiserez peut-être en un instant magique
Des fées dans un étang, qui se baignent toutes nues.

Vous verrez des cascades qui descendent des cieux,
C’est sans doute les nuages qui pleurent à l’unisson,
Et soudain le soleil de son air malicieux
Fera briller les arbres, les fleurs et les buissons.

Et soudain le soleil fera briller vos yeux,
Fera briller vos cœurs d’une douce chaleur,
Vous vous sentirez bien, vous sentirez heureux,
Ne cherchez pas plus loin, c’est cela le bonheur.

Si vous passez par là, regardez l’horizon,
Vous verrez des demains, vous verrez l’avenir,
Vous verrez que la vie se moque des saisons,
On ne vient qu’une fois, pour ne plus en partir.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 10 votes