Partagez

Il était là sur ce lit tout blanc
Les yeux ouverts dans la nuit silencieuse
Se sentant la fragilité d’un enfant
Refoulant ses larmes et la douleur pernicieuse
Attendant en vain que le téléphone sonne
Ou était son Amour , son Amie
Il lui semblait qu’il n’existait plus pour personne
Dehors déjà…et dans son cœur il faisait nuit
Des jours qu’il était sans nouvelles
Alors qu’il aurait voulu lui dire encore je t’aime
Sa vie maintenant défilait comme une aquarelle
Il savait ……demain , la vie ne serait plus la même
Elle était prévenue pourtant
Contre son sein il aurait voulu se blottir
Simplement ,comme un petit enfant
qui a peur de mourir
qu’elle le rassure , il en avait tant besoin
Vers elle il aurait voulu courir
et l’implorer de changer son destin
de le serrer dans ses bras pour le retenir
Comment interpréter ce silence
Se pouvait-il qu’elle ait pris peur
C’était comme une nouvelle sentence
Qui le laissait seul avec sa douleur
Craignait-elle ce qu’il pouvait lui apprendre
Que pour eux il n’y aurait jamais de toujours ?
Refusait-elle de comprendre
Qu’il lui restait si peu de jours ?
C’est lui qui avait exigé la vérité
Il avait besoin de savoir
Crûment on lui avait asséné
Depuis il masquait son désespoir
Et souriait à son entourage
Alors qu’il grelottait quand tombait le soir
Réussissant malgré tout à cacher sa rage
Alors qu’il aurait voulu crier , hurler
Se soûler de mots
Avec elle s’enivrer et danser
Pour oublier ce qui était son lot
Quitte à mourir il voulait mourir de plaisir
S’abandonner encore et encore
Une toute dernière fois au désir
Pour quitter cette vie sans remords
Mais il était là seul et tremblant
Sans personne pour lui tenir la main
Il avait peur comme un enfant
Qui savait qu’il ne verrait pas demain
00060319-1©2016 CopyrightDepot.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.24 sur 17 votes