Partagez

L’odeur persiste…

Tu t’approches
Tu me regardes
Tu me touches

Je tremble mais je n’ai pas vraiment peur

Car au fond
Je sais…
Non je ne sais pas
Il y a juste l’odeur
ce parfum…
Je reconnais ce parfum
Je connais ce parfum
Un grand silence
Je te regarde
Quelques souvenirs surgissent…

Ta peau douce, chaude
Mes doigts parcourent ton corps
ton dos
tes épaules
tes cheveux
mes doigts les soulèvent
un parfum de fruits exotiques….

Tu te retournes
Tu me regardes
Tes lèvres touchent aux miennes
Ta langue
Je te repousse…

Je tremble encore j’ai peur, oui je l’avoue j’ai peur…

Il me manque des réponses
encore plus fou
Il me manque des questions.

J’ouvre les yeux tu es belle
Je pleure et tu pleures…

Je me recule
Tu me regardes
un long silence…..
Je sais te connaître
Je pense
Je cherche ton prénom

Tu me tends la main
on s’effleure
Toi aussi tu trembles j’ai peur…

Mes souvenirs sont comme une balançoire
sous le vent d’automne.
Mes mots valsent dans un tourbillon
Je suis à genoux au centre
Je fouille dans les feuilles rouges sang
d’un cahier spirale
où carrousel des mots oubliés.

Tu t’approches
Tu me regardes
Tu me touches

Je tremble mais je n’ai pas vraiment peur.

Car au fond
Je sais…
Non je ne sais pas
Il y a juste l’odeur
ce parfum…
Je reconnais ce parfum
Je connais ce parfum
Un grand silence
Je te regarde
Dis-moi…
Pourquoi tu pleures?

Michel Jetté



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 1 votes