Partagez

Loin de toi
L’ombre de ton corps s’étale encore sur ma peau
Ruine tous mes efforts et mes larmes coulent à flots
Ton amour diaphane a laissé des sillages en mon âme!
Et comme un pyromane j’en entretiens la flamme…
Je cultive ma douleur pour être près de toi
Si se fanait la fleur tu serais loin de moi!
Combien d’heures encore dureront les minutes
Tout ceci n’est que leurre et doucement je chute
S’éloigne les rivages et mon cœur prend le large
Ce sentiment sauvage fait même couler ma barge
Dans ce monde sans toi comment survivre un peu ?
J’ai même perdu la foi je ne parle plus à Dieu !
Le silence est mon gardien , la solitude est ma prison
Tu as lâché ma main et lentement je perds la raison
Le sel de mes larmes brûle mes yeux vidés
Tu as choisis les armes plutôt que faire la paix
Du fond de ma tranchée je guette chaque instant
Où tu te mutinerais pour revenir dans mes rangs
Cette guerre que tu me mènes chaque jour m’assassine
Pourtant tu restes ma reine dû moins je l’imagine
J’attendrai qu’une trêve vienne nous réunir
Que notre amour en grève redevienne désir
Dans les intempéries , sous la tempête sombre
Même les pires ennemis un jour sortent de l’ombre
Je rêve de tes lèvres et de leur doux parfum
Quand tu m’embrasseras mais ce n’est pas pour demain
Brûle encore la fièvre et je tremble et j’ai froid
Tu as fait couler la sève , je ne sais pas vivre loin de toi…
H.10/2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes