Partagez

L’oiseau blessé !

Nous ne devrions jamais passer près de cet oiseau blessé sans penser à le saluer.

Lui dire quelques mots de réconforts, lui sourire pour qu’il puisse se retrouver.

Tel qu’il était à l’époque où son âme était forte, alors qu’il était encore zélé!

Sans doute ne se doutait-il pas qu’il serait aujourd’hui si loin, et tant dérouté.

Perdu, et à jamais oublié comme un sac sur le parvis froid qu’il avait si souvent fouler!

Nous ne devrions jamais passer près de cet oiseau meurtri, blessé et foudroyé !

Par le tonnerre de cette vile société qui n’a plus d’état d’âme et qui nous détruirait nous aussi s’il le fallait.

Dans le plus profond des silences, dans cette mort lente, loin des de ces sentiers.

Sur lesquels ils se promenaient comme nous jadis, alors que nous rêvions d’étais !

Comme eux qui s’oublient aujourd’hui dans cette froide rue, dans le dénie, aliénés !

S’il vous plaît, arrêtez vous un instant, prenez la peine de lui parler, et souriez-lui. Il en serait si comblé !

Thierry Titiyab Malet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.93 sur 15 votes