Partagez

Sur la vitre de mon corps
Le téléphone s’écrase
Tu m’appelles
Je m’endors
Et j’associe à ton nom
Mille idées noires
L’oiseau de l’espoir
Viens de passer
Dans un ciel tout en pleur
La vitre brisée de mon corps
Blesse l’oiseau
Et je m’envole à mon tour
J’évite ton regard
A la croisée des sentiments
Je m’évade
Et je te retrouve
Devant chaque maison
Il ne fait pas encore jour
Et sur la vitre de mon corps
Le téléphone sonne toujours.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.57 sur 7 votes