Partagez

Ne pleure pas petit enfant perdu
La République s’agenouille devant toi !
Pleure, si tu le peux, les adultes sont fous !
Mais toi, tu regardes, ta mère qui gît,

Rouge… de son sang…

Ce meurtrier était plein de haine et dégoulinant de fiel
Que tes larmes le noient dans des flammes du ciel
Petit enfant détruit, englouti dans la peine
Devant tes protecteurs, morts de la haine

Tombés, allongés dans l’horreur
Un couteau dans le cœur !

Petit orphelin, ce n’est pas notre main
Qui te rendra le sourire de ta mère !
Petit bout de chou en manque d’amour !
Qui a perdu son père, tu le sauras un jour

La République se meurt de ne pas agir à temps !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.4 sur 5 votes