Partagez

Je vois ton visage
A l’age où tu partages
La vie de ton corps
En des corps de nuages !
Je vois ta petite main
Qui lève un poignard.
Le poignard s’abaisse
Et tu t’affaisses
Au pied des images :
L’image de ta vie,
L’image de ta mère,
L’image de la mort,
Toi, l’orphelin, mal-aimé !

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 9 votes