Partagez

L’oublié d’un soir !

3047854415_1_3_naav6d7f.jpg

Voilà des saisons que je t’attends

Les feuilles naissent ou rougissent

Éclosent bien à l’abri du mouvement


Celui du temps qui fait ses actions

Tandis que nous vivons bêtement

En respirant les moments propices


Ceux qui apporteront en complices

La joie, la peine, quelques ressentis

En se disant : Pourquoi suis-je ici ?


Quand viendra-t-il ce soir promis ?

Lui que l’on me présentait naguère

Bien loti contre le sein de ma terre !


Né d’envie passagère, c’est heureux

D’une union quelque peu délétère !

Cela fait de moi l’enfant du mystère


Depuis le monde s’est bouleversé

Il s’est même condamné, lui aussi

Succombant à nos envies absurdes 


À vouloir le refaire ou le parfaire

Comme si nous avions une clef !

Celle qui ouvrirait notre devenir 


Je me suis même surpris à le rêver 

Faut-il encore que je sache traduire 

Si cela ne fait pas de moi son complice


Demain, je m’éveillerai avec malice

En rires qui m’enverraient à l’hospice 

Mais j’ai les pieds sur terre : La tête ?


Et sur les épaules de nos prétentions

Moi je me ferai si doux, et bien petit

Je n’ai aucune solution tant à l’avis


Il se passe pas mal de ce que l’on pense

Fais fi de la famine, ou de l’abondance

Le temps est le mystère qui s’avance !


Je suis heureux ce soir, assis sur le quai

La vie m’a embarqué dans son aventure

Ce qui semble une éternité est une nuit !


Peu importe le wagon qui viendra à passer !

Je me suis retrouvé et c’est ce qui m’importe

Les nuits ne pourront plus m’oublier car je vis 


Thierry Titiyab Malet (Le 27 octobrre 2018) 


Ce soir je ne devrai pas être ici, mais beaucoup plus loin à vouloir m’exercer

À moi on l’avait promis et je n’avais que quelques jours, bien moins de soucis

Un soir d’oubli et me voilà né, le temps fera ensuite de moi un de ses desseins


No copyright « Texte protégé » Respectons la vie d’autrui. https://youtu.be/8upQ2olw8WQ



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5.18 sur 101 votes