Partagez

Ma bonne étoile je l’ai longtemps rêvée
en vain partout je l’ai cherchée
dans l’infinité du ciel noir, pur, étoilé,
scruté tous les beaux soirs de l’été.

Non je ne l’avais jamais croisée
ma blonde et si douce fée
qui mes longues nuits hantait
et mes songes, pour me parler.

Pourtant persuadé , j’étais
qu’un beau jour je la verrai
elle n’aurait plus encore à filer,
ma belle étoile s’est arrêtée.

Il me semblait l’avoir à jamais perdu,
mon bel ange à la chevelure de feu
amoureux, je suis plus qu’ éperdu.
grisé par le si doux feu de ses yeux.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes