Partagez

Mon aimé, tenez moi la main,
Ma dernière heure arrive enfin.
Je vous ai tellement aimé,
Que mon cœur en a saigné.

Chaque jour était un supplice,
Vous retenir avec mes caprices,
Faire de vous un adorable Satan,
Vous mettre en colère, faire bouillir votre sang.

J’aimais vous voir dans ces états,
Savoir que j’étais pour vous un bon plat,
Une crème, un piment, un bon caramel,
Avec vous je me sentais pousser des ailes.

Mon amour, venez là, tout près de moi,
Que je vous aime encore une fois,
Que je m’enivre de votre parfum,
Venez contre moi et prenez ma main.

MA DERNIÈRE HEURE © Copyright 2016 Sylvie Badi



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 16 votes