Partagez

received_240630716600664.jpegMa fenêtre du silence

À travers mon silence,  j’ai percé des fenêtres

Je t’envoie mille et une parties de mon être

Ô mon amour, mon messie, mon air champêtre

Mon tout de ce rien et ma folie à te transmettre

Mon silence est pour toi ma douce nostalgie

Ton manque et ces années lumières d’ envie

Entre tes doigts je m’éfrite, je sombre, je revis

Tu es mes espoirs quand mon esprit s’assagit

Mon silence devant toi, à genoux, s’accroupit

Tantôt renégat, tantôt mercenaire ou messie

Un mendiant de ton amour, un gueux sans répit

Un hors la loi, un impitoyable, un sans foi, ni loi

Un coeur dans les ténèbres errant, un fou de toi

Se meurt couvre-le de tes mots givrés et froids.

Keltoum Deffous



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes