Partagez

La douleur était plus forte

Ma raison était plus morte

Je n’avais plus de vraie raison

Car tu étais ma seule maison

pleurs-coeurs.jpg

J’avais beau déchiré mon cœur,

Pour enfin sortir de ma peur

Mais la haine avait tout changé

La douleur avait tout mangé.

Mes nuits avaient perdu leurs jours

Au fond des grosses larmes sur mes joues

Dans ce chagrin qui me perdait

En ce gouffre où seul, je merdais

Lage-de-ma-page.jpg

L’amour avait pris ma raison

Et la douleur mon oraison

Au fond d’une pensée insensée

Que mes larmes avaient encensées 

N’étant plus loin du cauchemar,

Je crois que j’en avais si marre

Perdant le goût de cette histoire,

J’avais oublié ma victoire

Ma vie n’avait plus d’importance

Vu la douleur de la potence

Haine et amour s’entremêlaient

Près de la peur qui se mêlait

Larmes-douleur.jpg

Besoin d’une transfusion d’amour

Pour sauver mon cœur sans humour

Ce désir qui me torturait

Soulageait ma peine qui durait

Je n’avais plus de vie sans vue

Suite au carnage de cette bévue

Auteur de ma dur peine sans haine

Sur ce banc public aux paroles vaines



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.49 sur 47 votes