Partagez

Oui j’enrage
Comment rester de marbre
Quand on voit ou qu’on entend de telles horreurs

Oui aujourd’hui je crie ma rage
Chaque matin je suis les informations
De cette mère j’ai vu le doux visage
De son enfant elle déplorait la disparition

C’était son procès qui était évoqué
Une petite fille est morte sous les coups
Que sa mère et son conjoint lui ont donnés
On serait tentés de les prendre pour des fous

Mais là je ne suis pas d’accord
J’ai toujours été opposée à la violence
j’étais pour l’abolition de la peine de mort
Pourtant quand on s’en prend à l’innocence

Imaginer un instant le calvaire
D’un petit être fragile
Qui attend l’amour d’un père, d’une mère
Et qui se retrouve face à des débiles

Trop facile de les taxer de folie
Ça les rendrait irresponsables
De leurs crimes , de leurs délits
Ils ne sont que des êtres pitoyables

Ma hantise un jour est de me retrouver
Obligée dans un tel procès de prendre position
Sur les bancs des tribunaux comme Juré désigné
Même si je votais pour la plus lourde des sanctions

A quelle peine seraient-ils condamnés
Même avec la plus lourde , ils ressortiront
Pour bonne conduite, au bout de quelques années
Qui sait , peut-être qu’ils recommenceront

J’enrage de notre impuissance
De la race humaine je suis parfois fatiguée
Je n’en peux plus de toutes ces incohérences
Aujourd’hui j’ai mal à notre humanité
©Copyright 2016 Mado CHRISTOPHE



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.92 sur 26 votes