Partagez

J’ai cherché ton visage dans la pénombre
Mes yeux ont caressé ton regard dans l’ ombre
De ton sourire et tu as encensé ma bouche
De ton souffle pour rencontrer mes mots
Notre silence a tapissé notre couche
Tu as payé mes déboires et ratifié mes doutes
Fermé mes comptes et scellé mes scrupules
Je n’ai plus besoin d’ auditoire et d’écoute
Ta présence en est le serment et ton amour la douce spatule. . .
JT



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes