Partagez

Du landeau de mon enfance
á ma vieillesse
entre ce lourd silence de la nuit qui vous déprime
et cette mal vie qui vous assassine
tel qu’un arbre qu’on décime
et ce vent qui vous frôle et
vous caresse
j’aurai cherché,entre ma plume et mes rimes
cette tendresse si intime.
J’ai tournè les pages une á une
sans rancoeur,ni rancune
laissant ma vie suivre son cours
á travers mes mots,sans grand
discours.
Dans ma vie,j’aurai appris une
chose
que l’amour n’est pas toujours
rose
et derriére une porte close
j’aurai encore voulu exprimer
tant de choses
méme si parfois,je n’ai toujours pas obtenu g
ain de cause



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 18 votes