Partagez

Ma vie, endormie…

J’ai déposé ma vie,
L’ai mise en léthargie,
Je ne l’ai pas enfouie,
Simplement mise à l’abri.

Je lui ai demandé
De vouloir patienter,
Je ne l’ai pas abandonnée,
Bien vite, je reviendrai.

J’ai suspendu le temps
De mes propres instants,
J’ai vu passer le vent
Qui sème les sentiments.

J’ai goûté à la liqueur
Emanant de nos coeurs,
J’ai regardé les heures,
Chacun de leurs bonheurs.

J’ai entendu le chant
D’un oiseau surprenant
Qui m’a dit : tu l’attends…
Sois patiente, seulement.

J’avoue ce grand mystère,
Sans lui, tout est misère,
Mais j’aperçois la lumière ;
Ma vie s’éveille, une rivière.

Sans lui auprès de moi,
J’ai si peur, j’ai si froid ;
Ma vie, pardonne-moi,
Si je t’endors quelquefois…

Pascale Mège-Monier
Le 13/03/2017
Texte protégé
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.58 sur 19 votes