Partagez

Macil, bébé roi.
La nuit étend sa pénombre
alentours. Autour de moi,
Aucun friselis d’oiseau
ne froufroute dans le tremble.
Macil dort et le monde s’arrête.
La lune haute dans le ciel,
lance des rayons éclatants.
Le monde s’ ensommeille,
et la fossette délicieuse
du sourire magnifique de Macil
en ses rêves angéliques nocturnes
bercent l’âme charmée de Djill.
Macil dort et les anges veillent.
Oh monde étonnement bien fait
qui respire au rythme de l’enfant roi
généreux,tu m’offres un spectacle divin
beau à enivrer tout ce qu’il découvre
tout ce qu’il sublime en magie pure
Djill, dis, qu’as-tu besoin de plus ?
Rien , oh rien du tout vraiment!
Macil dort et je rêve d’un temps arrêté.
Macil dort , le mode entier est à lui.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes