Partagez

Parfois, assez souvent à vrai dire, ma copine la pluie vient me donner un coup de main en arrosant elle-même les fleurs de mon jardin. Ses nuages me font signe en passant de monter les chevaucher dans leur long voyage. Leur ondée s’abat sur ma tête nue comme une avalanche de baisers fougueux.
Fée des sous-bois, Dame Pluie les décore de champignons multicolores et fait pousser haut les fougères. Elle transforme la moindre picherotte qui serpente péniblement sur le sol parmi les aiguilles d’épicéas, en l’eau vive d’un véritable ruisselet qui dévale les pentes à toute allure
On se plaît sous un ciel sombre si on y a passé la plus grande partie de son existence. Le niveau du fleuve monte peu à peu sous les gouttes, mais c’est pour aider la navigation. La boue des chemins de campagne préserve la Nature d’une trop grande fréquentation humaine, parfois nuisible.
Le temps gris, venteux et brumeux d’automne éveille en nous la mélancolie qui ne faisait que sommeiller pendant la belle saison, avec ses plaisirs et ses divertissements. Nous nous sentons désormais une âme rêveuse et romantique.
Quand la drache toque à ma fenêtre à trois heures du matin pendant que je sommeille, il me semble que c’est mon amoureuse la Pluie qui vient me réveiller parce qu’elle ne veut plus me laisser dormir seul. Décidément elle désire m’accompagner partout, et même jusque dans mon lit !
Le vénérable Tlaloc escorté de ses fées bienfaisantes a traversé l’Océan pour venir s’établir sur les côtes de Bretagne et de Flandre. Grâce à lui les sols ne perdront plus rien de leur fertilité. Nos campagnes redeviendront verdoyantes et couvertes de céréales dorées. Il nous protègera efficacement de la sécheresse par ses orages, ses averses et ses tempêtes !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 9 votes