Partagez

Maman, Maman…

… »Maman, Maman… Où es-tu » ?
Criais-je, impatiente dans toute la maison !
Puis tes mots tendres :
…« Je suis là, ma chérie, je suis là »…

Tu venais à moi, j’allais vers toi
Du haut de mes petites années
Je te regardais, dévoilant mon plus beau sourire
Tu répondais avec le tien… il était Désir…
Je tentais de cacher dans mon dos, un présent
Modeste, celui d’une enfant
Cadeau fait d’amour
Dessin, petit compliment, fleurs en bouquet
Avec dans la tête, juste des « Maman, je t’aime »
Qu’au creux de l’oreille, je te chantonnais
Le coeur battant, émue de t’offrir mon amour…
Pour toi, ils étaient trésors, bien mieux que de l’or.
Précieusement, tu les as gardés dans la boîte à secrets.
Grâce à toi, que fût belle et douce mon enfance !

Je les regarde encore
C’était ton anniversaire
Je me souviens…

Les années passent…
La fillette a grandi, je suis adolescente
Tu m’as élevée, tu m’as nourrie, tu m’as aimée
Toujours tu m’as secondée, épaulée,
Accompagnée, réconfortée, aidée
Instruite, guidée…
Pour moi, tu t’es privée
Tu m’as appris la vie, sa beauté, l’envie d’elle
Le besoin de la vivre intensément
La vivre vraiment.
Cependant tu ne m’as pas caché
Les aléas et les nombreux tracas
M’apprenant ainsi que parfois elle est un combat.
Tu m’as imprégnée de tes plus belles pensées
Un si bel héritage, comment te dire merci.
Et revient sur le calendrier, ce beau jour à fêter
Celui, où âme d’enfant, je redevenais
Impatiente, en ce matin, chaque année…

Alors, dans toute la maison, les mêmes mots
Qui résonnaient :
… « Maman, Maman… Où es-tu douce Maman » ?
Et tu me répondais toujours attendrie :
…«Je suis là, mon enfant, je suis là »…

Du haut de mes quinze ans,
Je t’admirais Maman,
Mon bouquet, caché dans le dos
Joliment enrubanné, de rose et de soie
Avec un poème, de ceux, que pour toi j’écrivais
Il te disait, encore et encore :
« Maman, je t’aime, Maman, je t’aime ».
Notre étreinte disait haut et si fort
L’amour qui nous unit, ce besoin de nous.

Je la ressens encore
C’était ton anniversaire
Je me souviens…

Les années passent…
Femme désormais, dans ma vie, j’ai avancé.
Je me souviens de tout…
Notre histoire est un livre de contes
Si beau, que souvent je me le raconte…
Près de moi, ta présence permanente
Le don de toi, pour moi
Tu m’as donné la vie
Tu m’a donné ta vie
Le temps peut passer
Nous sommes fusionnelles
Ce cordon de l’amour, rime avec éternel
C’est ainsi, Maman, c’est infini.
De câlins en baisers, de mots en douceurs
De confidences en pensées de coeur
Rimant intensément avec le vrai « bonheur »…
Tu as fait de ma route un si joli parcours
Un chemin fabuleux où je continue à marcher…

Ce matin, dans la maison
J’entends mes cris qui résonnent :
…« Maman, maman… Où es-tu Maman» ?
Mais aujourd’hui tu ne réponds pas…
… Je n’entends pas ta voix
Je n’entends pas tes mots :
… »Je suis là, mon ange, je suis là »…

Tu ne peux plus venir vers moi
Je ne peux plus aller vers toi
J’ai mal à en mourir
Mal terrible de ton absence
Tu m’as portée dans ton ventre
Le mien souffre de ce manque.
Tu m’appelais « ton ange »
Désormais, du firmament, tu veilles sur moi
C’est toi l’ange que j’aperçois dans mon ciel.
Et je regarde ton visage
Sur cette photo, posée sur mon bureau
J’aimerai qu’elle prenne vie !
Partageons nos sourires, chère Maman
Je sais que tu me vois
Je sais que tu m’entends
Car là, tout près, si près, tu es là…
Je sais tes yeux posés sur moi, ton regard bienveillant et aimant
Tes murmures me parviennent
De si loin, de là-bas, de ton au-delà…
Et j’ai caché, dans mon dos
Un bouquet des campagnes
Que j’ai cueilli et composé pour toi
Je l’ai agrémenté de satin et d’amour
Je le dépose dans ton vase préféré, là tout près de toi
Et l’accompagne aujourd’hui de mes mots
Cette année, une lettre.
Lis-la puis pose là sur ton coeur
Comme j’ai posé le tien sur le mien.
Tu ne m’as pas quittée
Tu ne m’as pas abandonnée
C’est la vie, tu me l’avais dit :
…« Le départ « ailleurs » est l’un de ses «tracas »…
Aie confiance mon enfant…
On se reverra, ceux qui s’aiment ne se perdent pas
Car nous sommes la vie et que nous sommes amour »…
Ce sont tes mots, ancrés en moi.

Merci Maman, merci d’être restée près de moi
Tu es la vie, tu es amour…

Pour toi, Maman que j’aime…
Aujourd’hui
C’est ton anniversaire…

Pascale Mège-Monier
Illustration photo internet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 8 votes