Partagez

Marche rouge funèbre

Ma toile de fond en mémoire était couleur bordeaux
Un ciel écarlate qui dresse la table à la tourmente
Ou comme carrousel forme la ronde des corbeaux
Leurs croassements frémissent le sang musique démente
Tourbillon funeste marche au ralenti vers le tombeau
Chacun enchaîne un chapelet grenat en prière dormante
Camouflé sous parapluie carmin formant grand chapiteau
Sur pierre tombale trône la camarde élancée triomphante
Récolte une à une larmes rubis pour collier de sanglots
Avec parure mortuaire roucoule sur la tombe sommeillante
Dans ses bras valse la trépassée vers son dernier berceau
Étendu dans son cercueil rouge en bois d’amarante
Tête reposée sur oreiller en satin nacarat des plus beaux
Dans fosse profonde comme lit de vin belle dormante
Je me fixerai comme corail contre ton corps sur ta peau
Coulerai en toi comme marée de sang bouillonnante
Mon chant rouge-gorge aigu scalpera sous ta peau
Donnerai vie laisserai mienne mais reste mon amante

Michel Jetté



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.14 sur 7 votes