Partagez

Petite sortie anodine
Entre amies
Un soir comme tous les autres
Un verre, une danse
Beaux jeunes hommes
On se fait de l’œil
On s’attire
On se câline, on se cajole
Et l’on part en rêvant

Fascinée séduite
Sensation inédite
Papillon séducteur
Naît bientôt
Le goût de le revoir

On le croise
De façon fortuite
Un beau matin
Quelle joie de le rencontrer à nouveau

Il semble de plus
Aussi ravi que moi
On discute, on rigole
Il m’invite
Je résiste, puis m’abandonne
Car le papillon ressenti l’autre soir
Titille à nouveau mon corps

Débute ainsi
Une série de rencontres
Je suis la plus belle
Je possède toutes les qualités
On me comble de cadeaux
Mon corps frétille
Mon cœur palpite
Il est beau, gentil
Il hante mes pensées

Il me fait entrer de plus en plus
Dans toutes les sphères de sa vie
Me présente ses amis
Je suis folle amoureuse
Et bientôt on s’enlace
Il me susurre des mots doux
Je flanche, je ne peux résister
Je me retrouve allongée
Et devient le corps le plus parfait
La déesse rêvée
Dont il ne peut plus se passer

Je deviens dès lors son petit bijou
Si convoitée
Je suis sous son emprise
Je ne peux me passer de lui
Il devient mon amour, mon roi

On ne sait trop quand tout bascule
Mais notre roi devient marchand
Et je deviens l’étalage
Le produit qu’il décide d’exposer
Aux regards, puis aux touchers
De tous les gens sur le passage

On ne sait trop quand tout chavire
Mais notre roi devenu marchand
Passe du marchand au truand
Et je deviens l’objet de ses rages
La cause de sa rancœur
Il me barde et me bombarde de paroles blessantes
Puis vient les coups

Je deviens automate
A la merci de mon bourreau
Dépendante de ses folies
Addick de ses drogues, de ses coups
Il n’oublie de me dire que je ne suis rien sans lui
Il me réclame tout mon argent
Il me gave de produits hallucinants
Je ne touche plus terre
Je deviens âme en peine
Incertaine, perdue
Sans valeur
Bonne qu’à être ce morceau de chair
Que chacun déguste pour se rassasier

Je ne vaux plus rien
Et j’en suis convaincue
Je ne suis que marionnette
Une marionnette désarticulée
Une jeune fille oubliée
Dans un quartier bien ou mal famé
D’une ville lointaine ou québécoise
La fille de la porte d’à côté
Qui un soir est parti pour s’amuser…..

@ Dominique Chouinard



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 11 votes