Partagez

Matin de vie

La vie m’a été conté
Elle est si simple
Sans ses effets

Il faut bien du temps
Pour la comprendre
Et puis se rendre !

Se rendre à elle
Comme à l’évidence
Rester à son essentiel

Je me sens pantois
Si sujet à l’avis
Parfois sans foi

La vie coulerai
Il paraît en mes veines
Là je dépasse mes mots

J’écris bien d’inepties
L’un me trouvera poli
Et la pierre bien trop !

L’exclamation me tord
Les points sur le i
Sont retords, et alors !

Je la sens en moi
Ou tout au moins
Son opiniâtreté

Elle se pointe
Chaque matin
À l’orée d’un coussin

Chaque matin en effet
Et nous nous disons
Que rien nous atteint

Même lorsqu’elle se tient
Fébrile, sans aucun tain
Bien loin de la ville

Sur ce petit chemin
À l’abri de mon chêne
À l’aube de mes matins

Thierry Titiyab Malet (le temps d’une saison)
No copyright tous droits d’auteur réservés



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.95 sur 19 votes