Partagez

Elle court dans les rues blêmes
comme une jouvencelle volage
elle a le derrière joufflu
une auréole sur sa tète nue
elle siffle sur nous patiemment
c’est elle qui fait l’air du temps
elle passe à petits pas discrets
sur nos pavés gris et glissants
S’infusant tel le Darjeeling
chauffant au fond de sa théière
elle diffuse son encre illusoire
nous ne sommes que papier buvard
Elle dévore tout sur son passage
fait et défait réputation
Roi d’un jour méfie toi du vent
il sait faire valser les girouettes
Elle dit ses contre vérités
et sait tout sur les adultères
la politique n’a pas de secrets
c’est elle qui en fait les mystères
Elle dit quant tu vas défunter,
devenir riche ou bien ruiné,
si ton enfant est vraiment de toi,
si tes mœurs sont bien adéquates
Elle sait quel jeu est truqué
et quelle guerre est justifiée
qui est honnête qui est voleur
qui d’entre nous doit etre lynché
Elle te racontera qui tu es
dans le murmure des passants
et si toi tu ne le sait pas
les autre le diront pour toi
Elle sait les migrants qui nous volent
et ces chômeurs qui pillent l’état
ces OVNI qui scrutent la planète
et les complots franc-maçonnique
Elle balance sur les grandes affaires
elle a raison, tu dois te taire
elle fait jazzer dans les chaumières
ne pensont plus c’est elle qui gère
Elle juge avant d’etre coupable
accuse et montre de son doigt
c’est son couperet qui tranchera
la justice étant incapable
Oui c’est bien elle qui les vomit
ces belles histoires de bouche en bouche
elle est là comme une tumeur
Média suprême, c’est la rumeur…



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 9 votes