Partagez

Titre : La mémoire
La mémoire, cette fameuse boite magique,
Où s’entassent toutes sortes d’informations,
Ne pouvant obéir qu’à sa seule logique,
Enregistre ou efface selon ses intentions.
La mémoire défaille après un certain temps,
Obligeant le cerveau à ouvrir cette corbeille,
Afin d’y retrouver le souvenir qui sommeille,
Ce souvenir remonte et s’estompe doucement.
Parfois la mémoire nous renvoie en enfance,
Et l’on savoure, longtemps, cette douce somnolence,
Le temps de revenir poser les pieds sur terre,
Et la nostalgie noue la gorge et l’enserre.
Il arrive aussi que les yeux s’en ressentent,
Le mauvais souvenir remontant toute cette pente,
Attristant et sournois, il ne peut s’en aller
Qu’une fois que le cœur se serait emballé.
Le cœur a ses raisons et l’esprit en renfort,
Lui dénie le pouvoir de gérer sa passion,
La raison s’insurge. La raison n’a pas tort.
Un souvenir heureux s’insère dans l’esprit,
Et parfois l’amertume nous a souvent surpris,
Le cerveau se révolte, ressentant des regrets,
Le souvenir s’efface devenant abstrait.
Parfois, en somnolant, c’est la mémoire qui s’ouvre
Telle la boite de Pandore et la raison découvre,
Ce que cache la mémoire et permet qu’on oublie
Ainsi cela permet que l’âme s’ennoblit.
Il est sûr que les pages du destin sont remplies,
Même si la mémoire a tout effacé,
L’esprit se plaint et le cœur se réjouit
De vivre le présent sans rappel du passé.
Certains souvenirs demeurent toujours troublants.
Ils émanent d’une âme toujours effervescente
Le cœur les revit et l’esprit tremblant
Subit les effets d’une vision stressante.
A l’âge de raison, la mémoire en puissance
Reprendra ses droits gérant l’inconscience
Ainsi, l’esprit, perdant sa consistance,
En s’effilochant versera dans l’absence.
La vieillesse qui sourit en regardant l’espace
Absent et présent mais vivant dans on monde,
S’y enfonce doucement et se prélasse
Si la paix règne en lui, sa vision est profonde.
Elle est loin de la vie et des impondérables,
Le visage souriant et le regard affable,
Revivant le passé, oubliant le présent
Sa mémoire ayant occulté sa raison.
Cheikh Saïd MECHERRI



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3.5 sur 2 votes