Partagez

J’oublie souvent que vous avez grandis
Et je vous vois encore petit.

Qu’il a passé vite le temps
Ou vous étiez des petits enfants.

Je me rappelle encore à la maternité
Quand vous êtes nées.

Et puis arriver à la maison il fallait jongler
Entre les couches et les biberons.

Je n’avais plus une minute pour moi
Et la nuit je ne dormais presque pas.

Je me souviens les promenades en poussette
Les anniversaires et les jours de fêtes.

Les premières rentrées d’école
Ou il fallait que je vous console.

De la maternelle jusqu’au lycée
Les années ont vite passées.

Et maintenant que vous êtes grand
Je suis fière de vous, mes enfants.

Crée par Dany



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes