Partagez

je marche depuis l’éternité,
Sur ce chemin qui mène nulle part,
Mes pas ne veulent plus s’arrêter,
Je tombe, essoufflé, les yeux hagards.
Les années vécues me pèsent,
Et j’ai peur de celles qui vont arriver.
Je me relève et pourtant j’ai mal partout,
Le corps est là mais le cœur veut lâcher.
Je dois vivre, je dois me remettre debout,
Avant que la mort ne m’achève.
Là-bas, au bout du chemin, à l’horizon
Apparaît, faiblement, une lueur d’espoir,
Mais mon regard, aux yeux moribonds,
Ne voit plus rien, tout est noir.
Tu guides mes pas vers l’au-delà,
Je te suis, confiant et aimant.
L’avenir s’ouvre grand devant moi,
Mais, sans toi, dis-moi, je ferai quoi
De mes jours et de mes nuits restants ?

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.11 sur 9 votes