Partagez

Je Devais Fermer Les Yeux,
Et Ne Pas Trop Te Voir,
Pour Ne Pas Me Dire A Dieux!

Je Devais M’éliminer,
Pour Que Tu Trouves La Paix,
Et Voir Ta Vie Illiminée!

Je Devais T’attraper Avec Mes Bras,
Comme Un Aimant Attrape L’acier,
Pour Ne Pas Te Voir Partir,
Et Ne Pas Garder Cette Distance,
Si Longue Que L’albatrier!

Si Tu Es Partie,
C’etait De Ma Faute,
Et La Faute,
De Ce Qu’on T’a Chichoté,
Et Là Mon Espoir Sursaute,

Un Bébé,
A L’absence De Sa Mère,
Il Aime,
Et Se Defend Souvent Crier,
Et Moi,
Je Resterai Entrain De Prier,
Un Jour J’espère,
J’arriverai À T’oublier!

Tu M’as Nié,
Tu M’as Publié,
Car A Toi,
J’etais Lié!
Mais Ton Depart Etait Pour M’humilier,

Je Devais Etre Sans Hésitation,
Quand Tu Disais: »si Je T’aime »
Et Si Je Te Maîtrise Comme Une Récitation,
Pour L’éxécution,
De Notre Douloureuse Séparation,
T’as Cru A Son Adoption,

Tu Me L’avais Annoncé,
Et Je L’avais Bafoué,
Maintenant C’est Plus Dur,
Plus Que Même Un Fouet,

Je Devais Accepter Ta Chaleur,
Maintenant C’est Si Froid,
…….



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes