Partagez

C’est à l’heure où le soleil défume
Quand l’horizon se voile de brume
Qu’au loin sur la plage
Danse un mirage.

Une longue chevelure
En ondes de vague
Dessine son visage
Caresse sa cambrure.

Pieds nus sur le sable
Légère et lumineuse
Brille la danseuse.

Jusqu’à se fondre dans le soir
Puis s’efface la dame brune
Au large des flots houleux.

Josette Gallou-Jouet
Le 25 juillet 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 13 votes