Partagez

– MiRAGE –

Ballade dans ce grand blanc
Blanc manteau de mère nature
Je traverse ce paysage drapé
Parsemé de ces diamants solaires
.
Je passe à travers ces déserts
Vêtu d’un de ces longs-manteaux
Ceux que l’on appelle les caches-poussière
Et de mon bandana sur le nez filtrant l’air
.
Mes pas s’enfonçant dans le sable
Ébloui par ce soleil malgré mon couvre-chef
Par mon front, des perles passent
Et dégoulinent sur mes joues
.
J’aperçois des vautours dévorant une carcasse
Mais, levant ma tête, un aigle croise ma route
Royal de sa beauté et force déployée
Il m’appelle et me guide
.
Cet éclaireur du ciel accompagne mes pas
Me menant à ce que ma vision déclarait mirage
L’océan s’ouvrait à nous majestueux
Où je courais plonger et retrouver mon monde
… Je suis un Atlante…
.
Lorenzo De Santis
19/12/2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 14 votes