Partagez

Je t’ai toujours cherchèe
dans mes rêves et mes pensèes.
Sur un nuage ou une ètoile
j’ai imaginè ton visage à travers un voile.

Et le soir quand la solitude deviens
ma compagne
je me met à rêver de toi entre un
sourire et une larme.

Je voudrais tant t’aimer et t’atteindre
ne plus en doûter et ne plus geindre
je t’aime et avec moi
tu n’as rien à craindre.

Ce soir je me sent si triste
et dans mon coeur je ressens comme un vide
je me sent dèlaissé
et mal aimé comme ce vieil artiste.

Ecrit par Faudel Dani



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.4 sur 5 votes