Partagez

Mon grand chapeau de paille,

Ami essentiel,

Qui lutte, qui bataille,

Contre aveuglant soleil.


Avec moi aux jardins,

Mes yeux sont protégés,

De tous rayons vilains,

Par ses pailles tissées.


Mon beau chapeau de paille,

Ombre superficielle,

Quand soleil me tenaille,

Est toujours substantiel.


J’ai toujours mon chapeau,

Aux lieux appropriés,

Surtout quand il fait chaud,

Au climat élevé.


Le porter sur la tête,

Est un bonheur partiel,

Et je suis un peu fraîche,

Quand chaleur est du fiel.


Marguerite Voltaire



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5.22 sur 285 votes