Partagez

Avoir le pouvoir
De sortir de mon imaginaire
qui me joue des tours
Le rêve me poursuit
Jusqu’au fin fond de la nuit
Je crois enfin,
toucher du doigt
ce qui nourrit ma vie
Puis d’un coup, le réveille sonne le glas
La réalité m’accoste et s’impose
C’est à crever sur place
Sous mes draps, dans mon lit
Ce n’était qu’une chimère un ersatz d’étoiles
Venu décorer dans mon sommeil, la toile
La nuit laisse place au jour
Je me réveille
Impatient de rejoindre la prochaine nuit
Là où se trouvent mes rêves éphémères
Qui me quitteront
Encore une fois
Sans me dire pourquoi
Elle m’avait quitté un jour
Depuis, je rêve d’un retour
Je ne sais
Si je serai encore là
Quand elle reviendra
Quand à ma porte elle frappera
Quand mon rêve se réalisera

Villeneuve D’Ascq, le 22 Novembre 2016, Mohamed AMARA



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes