Partagez

Explique-moi pourquoi chaque nuit chaque jour,
Mes yeux pleurent ton absence rêvent ton retour ?
Un jour tu es parti, ma vie s’est arrêtée,
Je ne peux construire un avenir partagé.

Je garde cachée tes bouclettes de bébé,
Je les respire, je les touche, de mes yeux embués.
Ah si seulement le temps pouvait reculer,
Changer nos vies, nos décisions et nos idées.

Ton départ m’a détruite, j’en suis désorientée,
Tu es toujours là, dans ma tête et mes pensées.
J’ose espérer te revoir encore et toujours,
Oublier le passé, les erreurs, je suis pour.

Mon enfant, tu me manques, je vis dans les tourments,
Mes larmes ne suffisent pas à noyer ma peine,
Devant ces belles photos jaunies par le temps,
Tu riais aux éclats courais à perdre haleine.

Dans le champs près du lac bleu, tu cueillais des fleurs,
Des marguerites, des violettes ou des coucous,
Tu fabriquais des couronnes pour tes sœurs,
Vous rouliez dans l’herbe comme des petits fous,

Toutes ces années à t’attendre devant cette fenêtre,
Je vis ces souvenirs, je saigne par tes silences,
Mon vieux corps fatigué, mon esprit en mal-être,
Je t’imagine au loin, l’espoir me fait violence.

MON ENFANT © Copyright 2016 Sylvie Badi



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 17 votes