Partagez

Quand te reverrai-je frère merveilleux!
Quand te rêverai-je, nous deux!
Galopants nos souvenirs enfantins,
Présents autant lointains.
Chaleurs tendres physiques,
Vies distantes magiques,
En ton ile incandescente jetée dans la mer.
Reunion d’âmes chaudes envasés.
Tu es si loin de moi désiré.
Écrin de vie berce mon frère,
Terre patrie sa tribus nées,
Sous les palmier de la lointaine,
À mes yeux embués
Frère mon coeur fragile
Bas au ralenti de tes retours
Ta chaleur me manque
Coule le sang de nos jours.
Dans nos veines en tumultes,
Étrange sensation.
Bientôt te rêverai-je ?
Bientôt te reverrai-je?
Frère vient fouler la terre de mes pieds.



Veuillez noter :

Envoi...
Aucun vote pour l'instant