Partagez

Tant de choses te rappellent à mon souvenir !
Des ciels azurés aux récifs solitaires
Qui caressent ma peau et inondent ma lyre
D’une chaleur charmante, ineffable et amère.

Je me plais à dompter ces instants idylliques
Où tes douces émotions redécorent mon monde.
Il n’y a plus tout autour de présence cynique,
De calculs démoniaques et de gestes immondes.

Il y a toi et c’est tout. Tu suffis à briser
Mes arides pensées qui me valent tant de peines :
Les nombreuses rancœurs sur lesquelles j’ai misé
La valeur sacrée de l’existence humaine.

Tu es ce soleil qui sillonne mes pores,
Mon étoile polaire qui me guide vers le Nord.

Stephane MEURET
Copyright 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 21 votes