Partagez

Monorail, monorail-ou feuillée-
la Traversée sans heurt, son heur
hétéroclite, haut risque rose,
nous prîmes : parcs aux hérons,
requins-tigres , bonobos, baobabs,
tiques calmes, nul autre profilé
dans le cadre
ardent des portières aux seins bleus,
contours qui ne mènent
nulle part.

Monorail ! Monorail !!
Vienne la lente, la diffusée,
la vaporeuse inattendue, tenue tendue
sur des doigts de singe,
celle déjà là dans l’allée,
allant, celle qui, haute,
hésite peu—Monorail !!

Oui, un oui ahane,
oui à
l’aile del’huile
huile dans vergers
huile immédiate
huile mourante d’accord
sur les saisons
huile ile
sans ciel, fond bleu : Monorail.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.5 sur 2 votes