Partagez

MOURIR D’UN SOUVENIR PEUT ETRE

Le courage qui fuit de vouloir te dire je t’aime
De mes entrailles, ces nuits douces
Je les compte uniquement pour toi
D’un battement d’aile, te retrouver
Courir chaques nuit, dans des bras impossibles
Qui me font haïr, chaque nouveau matin
Plus de mots inspirés ,rien que des larmes

Je me suis perdu , sans vague
Mais pourtant, dans cette mer d’huile ,
Des murs de béton, entouré de barreaux
Je me perds de te retouver, ne plus te reconnaitre

Mourir de ne plus pouvoir aimer
Pour ne plus devenir l’unique souvenir , mourir
De n’être rien d’autre , que l’ultime carte jaunie par le temps
Puis le silence, parcours une dernière fois le sang
Qui fut le mien , remplis de ton amour

Mourir d’un souvenir, peut être
Mais au moins une certitude, celle d’avoir vécu un instant
Dans ce jeu de hasard ,d’une vie
M’éloigner des impostures, que le temps véhicule.
Tous ces mirages que l’ineffable instruit.
D’un soupir, contempler, l’aurore,
D’un bruissement que je me sais devenu salutaire.

Me dire que la solitude est une réponse,
je vous laisse ami, y trouver la solution possible d ‘une vie, ma voie.
Mon silence attend d’autres impostures.
Des sons qui ne riment plus, d’une voix cassée qui pleure
J’attend que sonne l’heure

Pour mourir d’un souvenir peut être
Ne plus aimer, que toi

Il te faudra construire sans te battre
Oublier ,l’offense de te savoir demain,
sur un autre chemin,
Laisser cette vie, avec clémence ,oublier
Peut être vous sourire ,

Je le sais maintenant, sans visage caché ,
La sagesse n ‘attend pas le nombre des années ,
Oublions nos larmes du passé, Pour suivre ce plus sensé

Pour mourir peut être, de ce souvenir de n’aimer que toi,
D’un battement abréger cette lassitude , et enfin partir
Sur ce chemin du hasard.

Damien Lafaiteur



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
3 sur 1 votes