Partagez

De l’impétuosité elles s’embrasent encore les étoiles,
Attisées de ce feu magique d’une nuit torride,
Dont nous enveloppe encore sa belle voile,
Des voluptés qui comblent nos désirs avides,
Et quand l’aube extasiée se lève l’air sentimental,
Bénir notre drap exalté avec sa rosée limpide,
Curieux et empressé en sa robe doré le soleil s’étale,
En quête de ce qui en restent des traces splendides.
Là,en plein jour l’euphorie des ébats fragrants s’exhale,
Comblant de la joie l’émulation de ces rayons arides;
D’une ardente griffe nocturne mettre fin à un vécu frugal,
Que jamais plus les jours d’amoureux ne seront frigides.
Née d’Isis,12 novembre 2016,©Tdr



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 2 votes