Partagez

Au bout de l’effondrement

Quel dur momoent !

Ni larmes, ni muse

Je l’appelle, elle refuse

.

.

Cela fait des jours

Que derrière elle je cours

En vain, elle résiste

Et mon mal persiste

.

.

Muse, à mon secours

Au nom de l’amour

Qui nous a uni

Pourquoi tu me punis?

.

.

Reviens je t’en conjure

Ton absence est dure

Je me suis attaché à toi

Entends-tu ma voix ?

.

.

Où-es tu consolatrice?

Celle qui fut jadis

Mon amie intime

Avec qui je rime

.

.

Est-ce la fin ?

Je ne comprends rien !

Tu as choisi le mauvais moment

Tu m’as déçu vraiment !

.

.

Oui va-t’en comme eux

Sèches sont mes yeux

Chargé est mon cœur

Immense est mon malheur

.

.

Va-t’en et laisse-moi

Je viverai sans toi

Quelques jours encore

Puis c’est la mort


Amazigh Dré . 18/11/2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes