Partagez

Musique pour les funérailles de la reine +

Sans me tromper je dis que je mourrai un jour
Demain ou plus tard dans cent ans et sans tambour
Sans même une trompette pour annoncer
Mon arrivée au royaume des trépassés

Je serai reçue en Reine avec ces Rois
Qui lorsque vifs me précipitaient dans l’effroi
Me faisant souvent frissonner d’épouvante
Par leur horrible approche malfaisante

Afin qu’on suive ma funèbre procession
Il me faudrait déjà donner le diapason
Un long cortège escorterait mon corbillard
Un matin sombre nimbé de brouillard

La déchirante musique d’Henry Purcell
M’accompagnerait de ma bière jusque au ciel
Afin que je rivalise avec Mary
Pour laquelle le chant funèbre fut écrit

Musique pour funérailles d’une reine
Qui disent les amours et les peines
De cette grande et royale destinée
Pour laquelle Mary deuxième était née

Cette musique est elle réservée aux Dames
Bien nées ou bien de cour celles qu’on acclame
Ne peut-elle pas seoir aux miséreuses aussi
Je ne fus pas reine et mon cœur cramoisi

S’assouvissait de passion et d’adoration
Que je portais aux aimés avec dévotion
Qu’en est il resté Qui s’en souvient cependant
Le temps passé dérape sous les insouciants

Je connaitrai enfin l’intemporel repos
Et bien avant de rencontrer mes vermisseaux
Je m’en irai me présenter aux chérubins
Merveilleux angelots et autres séraphins

Pour leur conter que je fus jadis un ange
Dont l’arrivée fut escortée de mésanges
Qui souriait pelotonnée dedans ses langes
En incitant à son insu les louanges



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.75 sur 4 votes