Partagez

On croit qu’il n’est plus,
On croit que c’était avant,
Que c’était juste le temps,
Le temps de devenir grand.
On croit qu’après,
On est plus le même,
Qu’on vieillit de son âge,
Qu’on apprend à oublier,
Qu’on devient un homme,
Que tout s’enfouit,
Que tout s’enfuit,
Et que seul reste
Celui que nous sommes
Dans le moment présent…

Et puis…
Un jour on s’émeut,
De nos souvenirs,
Qu’on croyait enfouis,
Qu’on croyait enfuis,
Des échos de cris,
Des échos de rires,
Des yeux d’innocence,
Des rêves qu’on croyait,
Des mondes qu’on créait,
Ces bouts de joies pour rien,
Ces bouts de joies pour tout,
Et l’on se souvient…

Et puis…
On s’aperçoit
Qu’il est toujours là,
Bien en nous,
Tout à l’intérieur,
A nous surprendre,
Et à nous tendre
Les bras autour du cou…
Prêt à nous rappeler
Que le temps peut passer,
Que le temps peut nous user,
Mais qu’au fond du cœur,
Résidera toujours,
Un enfant en nous…

copyright@PGL Pierre-Gilles Léger 15.08.2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 6 votes