Partagez

Notre amour fuit
Par les mots égarés dans les brumes qui passent
Les rendez-vous que l’on oublie
Les guerres lasses
Les mots restés au pied du lit entre deux portes
Les mots tremblant au bord des jours
Qu’un souffle emporte

Notre amour fuit
A se chercher à mots couverts pour mieux se perdre
Dans trop de nuits dans trop de pluies
Laissant s’éteindre
Un à un rires et lampions et clairs de terre
Accrochés à de vieilles lunes
Le nez en l’air

Notre amour fuit
Avec les souvenirs bien rangés de l’enfance
Quand ne reste que le vernis
De l’innocence
Quand la nuit tous les mots sont gris les pages blanches
Et qu’on n’a même plus le goût
De la revanche

Notre amour fuit
Par les trains charriant les rêves en sommeil
Par les chemins qu’on n’a pas pris
Au grand soleil
Par les embarcadères où l’on n’embarque plus
Où la tendresse reste à quai
Peine perdue

Notre amour fuit
De ne savoir s’il faut en rire ou en pleurer
Si c’est le jour si c’est la nuit
L’hiver l’été
De ce bonheur reçu et jeté au hasard
De trop de gestes malhabiles
De coeurs épars

Notre amour fuit
Par les mots égarés dans les brumes qui passent
Les rendez-vous que l’on oublie
Les guerres lasses
Les mots restés au pied du lit entre deux portes
Les mots tremblant au bord des jours
Qu’un souffle emporte



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes