Partagez

A chaque jour qui passe, suffit ma peine,
Je m’enivre  de  la pluie  de tes je t’aime,
Les fleurs du jardin me tiennent compagnie,
Les jours défilent et  la lune reste mon amie,
Un voile de tristesse vient brouiller mes yeux,
Et je m’en remets à nos  rêves à tous les deux,
J’ai pu lire l’amour dans tes yeux, et dans ta voix,
Jusqu’à mon dernier souffle je serai belle pour toi,
Bientôt ensemble, ainsi ma  fin n’est pas loin, 
Mourir d’amour dans tes bras, c’est mon destin,
Comme une fée j’en ai rêvé,
De toi mon prince adoré.

NOTRE DESTIN © Copyright 2016 Sylvie Badi



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.1 sur 10 votes