Partagez

Nous le peuple en colère

Le peuple est dans la rue.
En invasion, pour l’espoir, il milite.
Pour faire flancher les têtes brûlées de la « pseudo-élite »
Coûte que coûte, il va vous en mettre plein la vue.
Il marche, les pancartes bien levées vers le ciel.
Non au 49. 3, il ne va rien lâcher, c’est l’essentiel.

Il y a des gens qui s’en foutent.
Ils regardent des émissions débiles.
Ils ne valent pas mieux que vous imbéciles.
Des benêts, connectés à la télé réalité.
Ils oublient de la sorte, la vraie vie d’à côté.
Une grande gueule pour ne rien raconter.
Alors que la France est en souffrance.
Ils en balancent, quelle indécence.

À la pompe, plus d’essence,
les révolutionnaires sont en effervescence,
puisque plus rien n’a de sens.
Les penseurs, révoltés tiennent la barre.
Du navire de la résistance.

Hollande, Vals et les autres,
Ô ne voyez-vous pas, la débandade ?
C’est vous qui en êtes responsable.
À force de remuer la mayonnaise
et nous faire croire à vos foutaises.
Dans la rue, c’est la fournaise.

Hollande allez cueillir des tulipes, jardinez votre bêtise.
Avant que le peuple vous recale avec vos sottises.
Vous et vos acolytes faites donc vos valises.
En mai, deux mille dix-sept, allez tous sur la banquise.

Oui, le peuple cri sa rage.
Il ne cessera de proclamer votre incompétence.
Vos dérapages cachés derrière votre prestance.
Vous avez la richesse à vos pieds, c’est jouissif.
Le peuple asséché ne veut plus être esclave.
Il le proclame, parfaitement, c’est grave.

Le peuple est en marche.
Mai 68, sont retour est éminent.
Vous, les guignols, vous danserez sûrement.
Vive la chute de vos violons grinçants.
Le peuple tiendra la baguette de l’orchestre.
Il espère encore gagner contre vous.
Alors gare à vous !.

Béatrice Montagnac



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.71 sur 7 votes