Partagez

Regarde mon enfant
Ce très beau tableau
N’est-il pas fascinant ?

Admire ces nuages
Ornant le paysage
Du vaste firmament
Ils forment des visages
Aussi doux, aussi charmants

Bercés par le vent
Ils promènent leurs regards
A travers les douars
Laissant couler des larmes
Sur nous, pauvres âmes.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 3 votes