Partagez

Nuit blanche

Nuit silencieuse au regard secret.
La plume dévoile ses mots mystérieux.
Un coffret d’écriture rejette la beauté.
Des pleurs étouffés tout autour de moi.
Je suis la solitude de mes expressions.
L’encre noire dessine mes angoisses.
J’ai beau en rire, rien ne s’efface.
La douleur gruge mes sillons d’opinion.
J’erre pour mieux me délivrer, repos.

Nuit silencieuse, un ciel s’ouvre d’espoir.
Le soleil caresse mon esprit, délivrance.

André, épervier



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 7 votes