Partagez

Mais où êtes-vous donc si charmants, tous passés
Mes amis de jeunesse, les fraîches roses si jolies
Par leur douce présence et leur parfum, enivrés,
Est-il vrai que le temps nous ait à jamais engloutis.

Un vent qui disperse les pollens que nous sommes,
Un train hallucinant qui droit devant file sans retour
Nous transportant entassés comme bêtes de somme,
Triste fin son heure ignorant, vivant au jour le jour.

Pourquoi avons-nous atterri sur l’accueillante planète
Pour nous envoler si tôt comme papillons éphémères.
Pourquoi avons-nous vécu, ri, pleuré, chanté à tue tête,
ce silence de la céleste voûte, une vie enrobée de mystère.

Faute de preuves, des hypothèses il pourra pour l’éternité,
Pour ce faire devant lui tout ce qu’il ne sait pas, le futur.
Autant de questions posées sans réponse demeurées,
Nul humain ne saura jamais ce qui se cache derrière ce mur.

.
Belhamissi Sadek le 21.11.2017
.
Illustration/interprétation
* • les points d’interrogation, toutes les questions entourées de mystère que l’Homme n’a pas résolues à ce jour
* • en bas de ce mur les papillons pour rappeler que la vie de l’être humain n’est guère plus allongée que celle du papillon
* • Enfin ce mur un symbole :le voile du mystère se présente tel un mur invisible que la science humaine n’est pas en mesure d’ outre passer .



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 15 votes